Quand l’école est envahie par les vers (oxyures) !

19 mars 2018
Quand l’école est envahie par les vers (oxyures) !

Des vers en 2018, sérieusement?

Et bien oui!  Vous êtes tranquillement assis pour souper,  ensuite commence les devoirs et vous tombez tout à coup sur une note de l’école:  Il y a actuellement des cas d’oxyures dans notre établissement!   Lorsque vous réalisez que les oxyures sont en fait des vers intestinaux,  vous commencez à paniquer.  Semaines après semaines, le problème n’est pas enrayé et les notes se succèdent.  Que doit-on faire pour se débarrasser des vers? 

 

Lorsque les vers ont élu résidence dans une école,  il faut absolument prendre des mesures hygiéniques particulières.  Pourquoi?  C’est très simple,  l’infection de l’intestin avec les vers ne produit pas d’immunité (Cette mémoire qui lui permet de se défendre à nouveau),  le corps ne se “rappelle” pas qu’il a combattu des vers. Donc votre enfant peut attraper à nouveau mois après mois, des vers.  C’est une infection que j’appelle « buffet à volonté »! On peut en attraper de nouveau et ce, sans arrêt, car les œufs peuvent survivre jusqu’à trois semaines en dehors du corps…

 

On pense souvent à tort qu’il est interdit d’avoir des produits désinfectant dans les écoles. Cette directive relève probablement plus de la direction de l’école ou de la commission scolaire mais non pas du Ministère même. Dans un document officiel du ministère, Prévention et contrôle des infections dans les services de garde et écoles du Québec – Guide d’intervention édition 2015, il est expliqué comment et quand utiliser des produits désinfectants dans nos écoles et nos services de garde. (Cliquez ici) Or, il est possible d’utiliser un désinfectant dans un milieu scolaire si c’est bien fait et bien encadré.  D’ailleurs pour plusieurs problématiques infectieuses, comme les oxyures, nous ne pourrons pas passer à côté de la désinfection des toilettes et salles de bains, des poignées de porte, des rampes d’escalier et de tous autres objets utilisés par tous les étudiants.  La variété de produits désinfectants aujourd’hui sur le marché est vaste et plusieurs produits disponibles sont très sécuritaires,  il suffit de faire les bons choix.  Pour cela contactez votre représentant VTO pour voir quels produits pourraient convenir à votre établissement et à vos besoins. 

 

Cycle de vie des oxyures

Ce n’est pas compliqué, la personne saine avale des œufs d’oxyures que ses mains ont ramassés sur des surfaces contaminées.

 

Donc deux points majeurs à retenir: Nos mains et les surfaces peuvent être contaminées.  Donc les deux armes contre les vers sont sans contredit une bonne routine de lavage des mains ET une bonne routine de nettoyage et désinfection. 

 

Dans l’environnement, les oeufs d’oxyures survivent environ 20 jours…il est donc possible de se contaminer les mains bien longtemps après la déclaration et le traitement (3 jours) des enfants diagnostiqués! Et comme les enfants ne sont pas toujours habitués à se laver les mains automatiquement…c’est ainsi que les oeufs d’oxyures se retrouvent sur les poignées de porte, les jouets, les doudous, les crayons, les ciseaux… tout y passe!

 

Est-ce qu’un bon nettoyage est suffisant?

Non, un nettoyage enlèvera environ 80% des oeufs sur les surfaces et vous désirez diminuer de manière importante le risque de contagion par les surfaces. Alors si vous misez que sur le nettoyage vous devrez frotter plusieurs fois! Avec un bon désinfectant virucide vous obtiendrez jusqu’à 99% de réduction des oeufs d’oxyures sur les surfaces après avoir, bien sûr, nettoyé la surface. 

 

Bon maintenant, comment fait-on pour s’en débarrasser calmement?

  1. Premièrement, le lavage des mains et des ongles doit représenter une priorité. On se procure donc des outils pour l’entraînement au lavage des mains Cliquez ici
  2. Il faut que les personnes atteintes soient traitées avec un vermifuge, un médicament contre les vers.
  3. Il faut faire un nettoyage et une désinfection minutieuse de l’environnement. Règle de base : pas de « retrempage » de la lingette dans le seau. Le nettoyage nécessitera donc beaucoup de lingettes! On met l’accent sur les items fréquemment touchés.
  4. Lavage des vêtements et de la literie à l’eau chaude et séchage à l’air le plus chaud possible.
  5. On attend et on surveille. IL FAUT FAIRE LA MÊME CHOSE À LA MAISON!

 

On peut crier victoire après 4-6 semaines.

 

Certaines situations pourraient être plus compliquées. Si vous êtes dans un CPE, une garderie ou une école où il y a plusieurs enfants, cela pourrait nécessiter l’aide de nos spécialistes.

 

Bonne chance

Nathalie Thibault, microbiologiste agréée

 

 

Quelques actualité oxyures

 

La Voix de l’est 2015 Cliquez ici

Commision scolaires des Samares 2015 Cliquez ici

École de Granby Mai 2015 Cliquez ici

École des Pins 2017 Cliquez ici

 

Nathalie Thibault B.Sc. M.Sc.
Consultante en prévention des infections

Propriétaire de Germaction



Retour aux articles