Séchoir vs papier essuie-mains. Qui gagne?

5 juin 2019
Séchoir vs papier essuie-mains. Qui gagne?

Le combat entre papier et séchoir à mains pour enlever l’eau après le lavage des mains semble être un combat sans fin.  Chacun possède des avantages et des inconvénients, mais quelle est la meilleure façon de se sécher les mains?

 

Durant le processus du lavage des mains, le séchage fait partie intégrante de celui-ci.  En effet,  lorsqu’on essuie ses mains avec du papier, nous enlevons encore des germes ce qui contribue à l’efficacité générale du lavage des mains.  Or depuis plusieurs années, les gestionnaires de bâtiments veulent devenir de plus en plus éco-responsables et tentent d’éliminer au maximum les déchets, d’où la popularité des sèches-mains.

 

Les compagnies qui fabriquent les papiers et les séchoirs à main se livrent un combat  à savoir lequel est hygiénique et intéressant pour le client ainsi que pour le consommateur.  Plusieurs études sont financées par l’un et par l’autre ce qui complique l’analyse globale.

 

Le choix du séchoir ou du papier à main dépend de qui on est et pour quelle raison on fait un choix plus qu’un autre.

 

Si, je suis le consommateur et que je n’ai pas de conscience écologique particulière, je vais préférer le papier.  Si je suis le fournisseur de service, je vais préférer les séchoirs à mains pour l’économie à y faire et aussi l’aspect de l’image écologique corporative.  Si, je suis microbiologiste ou une personne travaillant dans le domaine de la santé, je vais préférer l’option la plus hygiénique.  Si, je suis le préposé entretien sanitaire, je vais préférer le séchoir à mains plutôt que de ramasser plein de morceaux de petits papiers par terre dans les poubelles et devoir remplir à nouveau mes distributeurs.

 

Bref, il y a plusieurs perspectives de choix à faire: l’argent, l’image écologique, les préférences et l’hygiène. Or, parlons hygiène…

 

Après avoir fait le tour général des études scientifiques qui existent sur les séchoirs à mains et le papier, la balance penche nettement en faveur du papier pour ce qui est de l’hygiène et la prévention de la contamination croisée.

 

La plupart des études démontrent la supériorité du papier pour limiter la contamination des mains et des surfaces environnantes. Cependant, mentionnons un des rares articles publiés dans l’American Journal of Infection Control, qui montre que le papier pour s’essuyer les mains contient au minimum entre 100 et 100 000 bactéries vivantes par gramme de papier selon le type de papier.

sechoir mains

Pas de séchoirs dans les hôpitaux…

Une étude récente supervisée par Mark Wilcox, professeur de microbiologie médicale à l’université de Leeds effectuée dans trois hôpitaux pendant 12 semaines déterminent que les salles de bains avec séchoirs à mains étaient nettement moins hygiénique que celle qui utilisent du papier. Selon l’auteur, ce n’est pas tant les séchoirs à mains le problème, car la technologie est bonne, certains séchoirs à mains portent même des filtres HEPA qui retiennent les bactéries et virus! Le problème viendrait de l’utilisateur même. La plupart des gens ne se lavent pas les mains correctement et rendu au séchage, il reste encore beaucoup de bactéries et de virus sur celles-ci.  Donc la contamination des surfaces observées, viendrait d’une part de la dispersion des bactéries et virus restants sur les mains et d’autre part par l’air propulsé sur les mains si le séchoir à mains ne porte pas de filtre.  Donc les séchoirs seraient plus efficaces et plus hygiéniques dans un monde où les gens maîtriseraient à la perfection le lavage des mains. Ce qui est loin d’être le cas.

 

Actuellement, tous les organismes gouvernementaux de santé québécois mentionnent encore dans leur document officiel d’utiliser du papier jetable pour s’essuyer les mains.

 

Se laver les mains est un geste de prévention des infections pour éliminer les germes sur nos mains le plus possible, il serait contre productif de les contaminer à nouveau lors du séchage… pour le moment, en tant que microbiologiste, à la lumière de ce que j’ai lu et trouvé comme information, je préfère encore le papier.

 

Nathalie Thibault B.Sc. M.Sc.
Consultante en prévention des infections

Propriétaire de Germaction

 

 

Bibliographie et documents intéressants

https://www.quebecscience.qc.ca/sante/mefiez-vous-sechoir-main/

Deposition of Bacteria and Bacterial Spores by Bathroom Hot-Air Hand Dryers

https://aem.asm.org/content/84/8/e00044-18.abstract

Evaluation of the potential for virus dispersal during hand drying: a comparison of three methodshttps://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jam.13014

Microbiological comparison of hand-drying methods: the potential for contamination of the environment, user, and bystander https://www.journalofhospitalinfection.com/action/showFullTextImages?pii=S0195-6701%2814%2900246-1

https://www.protegez-vous.ca/nouvelles/sante-et-alimentation/seche-mains-electriques-diffuseurs-de-bacteries

https://medicalxpress.com/news/2018-09-jet-air-dryers-hospital-toilets.html

Papiers à mains contaminé

https://www.lefil.ulaval.ca/distributeur-bacteries-33333/



Retour aux articles