Microbes et établissements scolaires: Fréquence d’entretien

25 avril 2019
Microbes et établissements scolaires: Fréquence d’entretien

Dans la chronique précédente (Cliquez ici), nous vous avons parlé des enjeux globaux concernant les germes dans un établissement scolaire et des moyens pour diminuer ce risque. Aujourd’hui, nous irons un peu plus loin et  traiterons des fréquences recommandées d’entretien des objets et surfaces dans un établissement scolaire.

 

Le Ministère de la Santé et des Services sociaux a publié une nouvelle version du guide en 2015 Prévention et contrôle des infections dans les services de garde et écoles du Québec, Guide d’intervention et y décrit à l’annexe 4 les fréquences d’entretien recommandées pour les surfaces en établissements scolaires.

Ce sont des recommandations tenant compte du risque infectieux des objets et des surfaces en contact direct avec les élèves et les enseignants.

Autrefois, il n’y avait  que la propreté visuelle qui comptait, c’était propre visuellement c’était OK. Aujourd’hui, nous regardons également l’aspect invisible, les germes et leurs effets néfastes potentiels sur la santé des occupants.

 

 

Alors faisons le tour ensemble de ces recommandations ministérielles.

 

Premièrement, il n’y a pas que les préposés d’entretien sanitaire (anciennement appelés concierge) qui ont des tâches dans un établissement scolaire. Le personnel éducateur et enseignants doivent également faire leur part.

 

Le personnel éducateur ou d’enseignement doivent nettoyer avant et après chaque usage:

  • Les tables servant aux repas et collations
  • Les tables ayant plusieurs fonctions.
  • Le four à micro-ondes dès qu’un dégât est constaté.

 

Ce nettoyage sert à éliminer les saletés et les parcelles de nourriture. Vous diminuez ainsi le risque infectieux mais également le risque pour les enfants avec des allergies alimentaires!

 

Saviez-vous qu’une infime trace d’un allergène alimentaire est nécessaire pour initier une réaction anaphylactique? Une trace…

 

Et de grâce, n’utilisez pas le même chiffon (linge ou guenille)  toute la journée à répétition, vous pourriez répandre à nouveau les allergènes et les microbes sur les tables…Et non, un rinçage à l’eau chaude n’est pas suffisant, et non, un rinçage à l’eau chaude savonneuse n’ont plus…Ne vous gênez pas, changez de chiffon! Dans ce guide, ils recommandent fortement l’utilisation des chiffons en microfibres pour leur efficacité supérieure. Si vous constatez que vous allez manquer de chiffon si vous suivez cette recommandation ou que vous utilisez encore uu chiffon en coton, n’hésitez à contacter votre représentant VTO.

 

Analyse de votre entretien global

Nous vous suggérons de comparer vos tâches à celles décrites ci-bas pour vous améliorer constamment. Il est possible également que votre établissement d’enseignement requiert des fréquences plus élevées selon les situations ou l’organisation des lieux. Vous remarquerez trois niveaux de recommandation: Nettoyage, nettoyage et assainissement et nettoyage et désinfection.

 

Petit rappel de base:

  1. Nettoyage, on enlève environ 80% des germes. Un nettoyage précède toujours un assainissement ou une désinfection.
  2. Assainissement (surfaces alimentaires) on enlève environ 90% des germes.
  3. La désinfection, jusqu’à 99% des germes sont éliminés.

 

Donc, on considère qu’une école doit être visuellement propre partout et désinfectée ou assainie à certains endroits seulement. Or, pour ce faire, dans votre assortiment de produit, VOUS DEVEZ POSSÉDER CE TYPE DE PRODUIT! Nous avons souvent constaté des établissements scolaires ayant que des nettoyants écologiques par souci pour l’environnement. Or, dans les tâches recommandées et considérant les risques infectieux, vous devez vous outiller d’assainisseur et de certains désinfectants, c’est essentiel! Si vous constatez que dans votre assortiment de produit d’entretien aucun assainisseur et aucun désinfectant n’est présent, il est urgent de contacter votre représentant VTO avant la prochaine vague de gastroentérite!

 

Les tâches quotidiennes pour le préposé à l’entretien sanitaire sont:

 

Nettoyer seulement:

  • Planchers (Cafétérias, classes)
  • Bureaux et tables de travail partagés (comme une salle de conférence)
    • Note: Nettoyer plusieurs fois par jour si éclosion infectieuse, des lingettes désinfectantes sont suggérées.
  • Claviers et souris d’ordinateur partagés
  • Surfaces fréquemment touchées (poignée de porte, poignées de porte du réfrigérateur, téléphones, rampes, fontaines, etc.)

 

Nettoyer et assainir:

  • Four à micro-ondes
  • Tables servant au repas et collations
  • Tables ayant plusieurs fonctions

 

Nettoyer et désinfecter:

  • Extérieur des distributeurs de savon et de papier
  • Robinets et lavabos
  • Surfaces fréquemment touchées dans les toilettes (poignées de portes, rampes, bancs, douches, comptoirs, fontaines)
  • Toilettes
  • Planchers et bas des murs
  • Matelas et équipements sportifs partagés pouvant être en contact avec la peau.

 

Les tâches hebdomadaires pour le préposé à l’entretien sanitaire sont:

 

Nettoyer

  • Les bureaux, les tables, les claviers et les souris non partagées, (donc les bureaux des professeurs et du personnel administratif).
  • Enlever et nettoyer les taches sur les murs

 

 

Les tâches mensuelles pour le préposé à l’entretien sanitaire sont:

 

  • Nettoyer et assainir les réfrigérateurs ou avant lorsque souillés.

 

Ceci résume le contenu de l’annexe quant aux recommandations du ministère.

Il y a une surface qui n’est pas dans la liste? Oui, il y en a plusieurs! Considérez qu’elles doivent être nettoyées aussi, ce n’est pas un devis complet, mais des recommandations. N’oubliez pas, propre partout, désinfectez à certains endroits seulement.

 

Une recommandation qui est souvent oubliée: Matelas et équipement sportif partagés pouvant être en contact avec la peau nue.  Ces équipements sont très rarement nettoyés…

 

Bonne analyse de votre situation et n’hésitez pas à contacter votre représentant VTO qui pourrait vous aider à diminuer le risque infectieux.

Nathalie Thibault B.Sc. M.Sc.
Consultante en prévention des infections

Propriétaire de Germaction

Bibliographie

Prévention et contrôle des infections dans les services de garde et écoles du Québec – Guide d’intervention édition 2015  Annexe 4 Section fréquences recommandées école Cliquez ici



Retour aux articles